Classe Ii,2

Cas Avant / Après de Classe II (rétrognathie)

Vous trouverez ci-dessous des cas de Classe II, c’est à dire de rétrognathie, ou encore de mâchoire du bas en retrait, traités par le Dr. Thierry Loncle, chirurgien maxillo-facial à Paris et à Neuilly-sur-Seine. Cette sélection vous permettra de visualiser les changements opérés par la chirurgie chez des patients rétrognathes.

On observe que dans ces cas de Classe II, l’opération permet des améliorations fonctionnelles (apnée du sommeil, ATM…) mais aussi esthétiques très importantes, non seulement au niveau du sourire, mais aussi du dessin du visage.

Si vous souhaitez visualiser plus de cas avant/après de Classe II (rétrognathie), n’hésitez pas à vous rendre sur notre page Instagram, ici.

Une patiente en Classe II (rétrognathie)  traité par chirurgie guidée d’avancement mandibulaire

Cette patiente a été traitée en chirurgie guidée par ostéotomie d’avancement mandibulaire seule – un avancement de la mâchoire du bas.

La chirurgie a eu un effet très bénéfique sur l’ensemble du visage, avec par ailleurs des angles mandibulaires plus marqués, et plus hauts par rapport au menton, et un léger effet lifting.

La patiente est venue me consulter dans le cadre d’un traitement ortho-chirurgical.

Une patiente en Classe II (rétrognathe) avec une insuffisance verticale antérieure (IVA) traité par chirurgie bimaxillaire d’avancée et génioplastie d’augmentation de hauteur

Cette patiente a été traitée en chirurgie guidée par ostéotomie bi-maxillaire – un avancement des deux mâchoires – associée à une génioplastie d’augmentation de hauteur dans le même temps opératoire (chirurgie du menton).

J’ai avancé les incisives maxillaires de 4,4mm et abaissé de 3mm afin de mieux mettre en valeur les dents du bas, avec un recentrage de 3mm à gauche. J’ai aussi recentré la mandibule à gauche de 3mm, en l’avançant de 4,9mm. ⠀

Dans le même temps, j’ai réalisé une génioplastie d’augmentation de hauteur de 4,5mm. ⠀

La patiente est venue me consulter dans le cadre d’un traitement ortho-chirurgical.⠀

 

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Un patient en Classe II (rétrognathe) avec une insuffisance verticale antérieure (IVA) traité par chirurgie bimaxillaire d’avancée et génioplastie d’augmentation de hauteur

Ce patient présentait un visage court et une mâchoire en retrait. Je l’ai traité en chirurgie guidée par ostéotomie bi-maxillaire, c’est à dire avec un avancement des deux mâchoires, associé à une génioplastie d’augmentation de hauteur dans le même temps opératoire (chirurgie du menton).

J’ai avancé le maxillaire de 6mm et l’abaissé de 3mm. La mandibule a aussi été avancée et abaissée.

Dans le même temps, j’ai réalisé une génioplastie d’augmentation de hauteur de 1cm.

Le patient est arrivé à la clinique le matin de l’opération et il a pu rentrer chez lui le lendemain, avec un masque Hilotherm.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Ci-dessus, image n°2 quelques jours après l’opération et photo n°3 on observe l’ossification réussie.

Une Classe II squelettique traitée par ostéotomie bi-maxillaire

Cette patiente a été traitée pour une Classe II squelettique par ostéotomie bi-maxillaire, c’est à dire avec un avancement des deux mâchoires. L’impact est aussi bien esthétique que fonctionnel, avec une amélioration de la qualité du sommeil chez la patiente.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’y a pas eu de génioplastie, grâce à l’utilisation de la technique du Dr Loncle, qui préserve le bord basilaire et entraîne une modification. Le mouvement a donc été un mouvement de rotation anti-horaire de la mandibule avec de ce fait une remontée du point menton et préservation du bord basilaire, ce qui a évité de faire une génioplastie.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe II squelettique traitée par avancement bi-maxillaire

Cette patiente a été traitée pour une Classe II squelettique par avancement bi-maxillaire d’avancée et disjonction maxillaire. Cet avancement bi-maxillaire a permis d’harmoniser le profil de la patiente et d’améliorer la qualité de son sommeil. L’impact est donc aussi bien esthétique que fonctionnel.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’y a pas eu de génioplastie, grâce à l’utilisation de la technique du Dr Loncle, qui préserve le bord basilaire et entraîne une modification. Le mouvement a donc été un mouvement de rotation anti-horaire de la mandibule avec de ce fait une remontée du point menton et préservation du bord basilaire, ce qui a évité de faire une génioplastie. 

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe II squelettique traitée par avancement bi-maxillaire

Cette patiente a été traitée pour une Classe II squelettique par avancement bi-maxillaire et augmentation de hauteur maxillaire. Cet avancement bi-maxillaire a permis d’harmoniser le profil de la patiente et d’améliorer la qualité du sommeil de la patiente. L’impact est donc aussi bien esthétique que fonctionnel.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe II squelettique traitée par ostéotomie bi-maxillaire

Cette patiente a été traitée pour une Classe II squelettique avec un petit excès vertical antérieur maxillaire par une ostéotomie bi-maxillaire avec impaction maxillaire et expansion palatine maintenue par plaque palatine transvissée. Une ostéotomie d’avancée mandibulaire avec rotation anti-horaire de la mandibule et une génioplastie ont également été réalisées.

Cet avancement bi-maxillaire a permis d’harmoniser le profil de la patiente et d’améliorer la qualité du sommeil de la patiente. L’impact est donc aussi bien esthétique que fonctionnel.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe II squelettique traitée par avancement mandibulaire

Cette patiente présentait  une classe II squelettique avec béance antérieure. L’intervention pratiquée a été un avancement mandibulaire avec rotation anti-horaire de la mandibule, permettant de donner à la patiente un profil harmonieux, bien intégré dans le reste de son visage.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’y a pas eu de génioplastie, grâce à l’utilisation de la technique du Dr Loncle, qui préserve le bord basilaire et entraîne une modification. Le mouvement a donc été un mouvement de rotation anti-horaire de la mandibule avec de ce fait une remontée du point menton et préservation du bord basilaire, ce qui a évité de faire une génioplastie. 

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe II squelettique traitée par ostéotomie bi-maxillaire avec génioplastie

Ce patient a été traité pour une Classe II squelettique et une absence de projection du menton par ostéotomie bi-maxillaire avec génioplastie. L’impact est aussi bien esthétique que fonctionnel, avec une amélioration de la qualité du sommeil.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe II avec rétrusion bi-maxillaire traitée par avancement bi-maxillaire

Cette patiente présentait un schéma squelettique de Classe II avec une rétrusion bi-maxillaire. L’intervention qui a été pratiqué a été un avancement bi-maxillaire, permettant d’harmoniser le profil et de rajeunir le visage de la patiente.

La patiente avait déjà eu un lifting quelques années plus tôt, avec un résultat insuffisant sur la remise en tension des tissus mous cutanés. Cette opération a permis d’obtenir un résultat satisfaisant pour la patiente aussi bien au niveau des sillons naso-géniens que des bajoues et au niveau cervical.

Par ailleurs, la patiente souffrait d’importants troubles du sommeil (apnée du sommeil et ronflement avérés par polysomnographie) qui ont été résolus après l’intervention.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe II squelettique avec endomaxillie traitée par ostéotomie bi-maxillaire

Ce patient a été traité pour une Classe II squelettique avec endomaxillie par ostéotomie bi maxillaire d’avancée, avec épaction antérieure et plaque palatine transvissée pour maintenir l’expansion maxillaire. L’opération a eu un retentissement esthétique en augmentant la distance entre le cou et le menton (la distance cervico-mentonnière), et on peut observer l’impact très important sur les tissus mous.

Un greffon osseux a été ajouté au niveau du menton pour faire disparaître le pli labio-mentonnier qui était trop marqué.

Sur le plan fonctionnel, les espaces pharyngés ont aussi été augmentés, permettant de faire disparaître les troubles du sommeil tels que l’apnée du sommeil.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe II squelettique traitée par avancement bi-maxillaire

Ce patient a été traité pour une Classe II squelettique par ostéotomie bi maxillaire d’avancée. L’opération a eu un retentissement esthétique en augmentant la distance entre le cou et le menton (la distance cervico mentonnière), avec des angles mandibulaires mieux définis et plus marqués. Sur le plan fonctionnel, les espaces pharyngés ont aussi été augmentés, permettant de faire disparaître les troubles du sommeil tels que l’apnée du sommeil.

L’avancée maxillaire a permis une avancée mandibulaire plus importante, afin d’obtenir un retentissement plus important sur les espaces pharyngés et sur la distance entre le cou et le menton (la distance cervico-mentonnière).

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe II squelettique traitée par ostéotomie bi-maxillaire avec épaction antérieure génioplastie

Ce patient a été traité pour une Classe II squelettique par ostéotomie bimaxillaire d’avancée : ostéotomie de Lefort d’avancée et d’épaction antérieure (abaissement antérieur pour faire ressortir son sourire) associée à une ostéotomie d’avancée mandibulaire et à une génioplastie de réduction de hauteur et d’avancée.

L’ostéotomie bimaxillaire d’avancée, à la différence d’une simple avancée mandibulaire, a permis d’obtenir un bon retentissement sur les espaces pharyngés et sur la distance entre le cou et le menton.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir
Nous contacter
Vous souhaitez prendre rendez-vous ? C’est par ici.

Le Docteur Thierry LONCLE consulte à Paris et à Neuilly. Vous trouverez ci-dessous le contact du secrétariat afin de vous renseigner plus en détail.

Clinique HARTMANN

26, Boulevard Victor Hugo
92200 Neuilly-sur-Seine
Tél. : 01 46 39 89 29

Institut Arthur VERNES

36, Rue d’Assas
75006 Paris
Tél. : 01 44 39 53 11