Classe Iii 2

Cas Avant / Après de Classe III (prognathie)

Vous trouverez ci-dessous des cas de Classe III, c’est à dire de prognathie ou encore de mâchoire du bas en avant, traités par le Dr. Thierry Loncle, chirurgien maxillo-facial à Paris et à Neuilly-sur-Seine.

Cette sélection vous permettra de visualiser les changements opérés par la chirurgie chez des patients prognathes. On observe que, dans ces cas de Classe III, l’opération permet des améliorations esthétiques très importantes, non seulement au niveau du sourire, mais aussi du dessin du visage.

Si vous souhaitez visualiser plus de cas avant/après de Classe III (prognathie), n’hésitez pas à vous rendre sur notre page Instagram, ici.

Une Classe III traitée par ostéotomie de Lefort 1 (avancement maxillaire) et génioplastie suite à une distraction/disjonction maxillaire

Alors que la patiente avait l’impression d’avoir la mâchoire du bas trop en avant et pensait qu’il fallait la reculer, on n’a pas réalisé de recul de la mandibule car la distance cervico-mentonnière était satisfaisante et le cou bien dessiné. De plus, le recul aurait pu entraîner une diminution des espaces pharyngés et il y avait ainsi un risque d’apparition de ronflement et d’apnée du sommeil. On a donc conservé la position de la mâchoire du bas pour des esthétiques et fonctionnelles.

Dans un premier temps, cette patiente a eu une distraction/disjonction maxillaire assistée par un distracteur à appui osseux, c’est à dire un élargissement de l’arcade maxillaire (arcade du haut) pour permettre un alignement de l’arcade.

En effet, cette patiente avait une mâchoire étroite. On a privilégié la distraction/disjonction au lieu d’une extraction de prémolaires, pour obtenir un sourire plus « plein » et ne pas faire d’extraction. De plus, cela permet d’augmenter la largeur du plancher des fosses nasales et améliore de ce fait la perméabilité nasale.

Dans le même temps opératoire, l’ORL a réalisé une septoplastie. On a aussi réalisé la germectomie des 4 dents de sagesse.

Un an après, une fois l’alignement orthodontique pré-chirurgical terminé, on a réalisé une ostéotomie de Lefort 1 d’avancée de 8mm et de recentrage à gauche de 1,5mm (avancée et recentrage du maxillaire, la mâchoire du haut).

On a réalisé dans le même temps opératoire une génioplastie de réduction de hauteur de 5mm et d’avancée de 4mm.

Une Classe III avec rétromaxillie et hypercondylie bilatérale asymétrique

Ce patient présentait un cas complexe de Classe III avec rétromaxillie et hypercondylie bilatérale asymétrique (avec au niveau dentaire une déviation des milieux). Afin de rétablir un visage harmonieux, il a été pratiqué une ostéotomie de type LEFORT 1 d’avancée, associée à une condylectomie bilatérale asymétrique qui a permis un recentrage mandibulaire. Le patient souffrait aussi de troubles ATM (articulations temporo-mandibulaires) qui ont disparu après l’intervention.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe III avec latéromandibulie gauche par hypercondylie droite

Cette patiente présentait un schéma squelettique de Classe III avec un hypodéveloppement du maxillaire. L’intervention pratiquée a été un avancement maxillaire avec épaction antérieure, ostéotomie mandibulaire de recentrage et génioplastie de réduction de hauteur et d’avancée. Cela a permis d’harmoniser le profil du patient et de corriger l’effet de mâchoire du bas trop en avant par rapport à celle du haut.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe III traitée par avancement maxillaire avec recentrage mandibulaire et génioplastie

Ce patient présentait un schéma squelettique de Classe III avec un hypodéveloppement du maxillaire. L’intervention pratiquée a été un avancement maxillaire avec recentrage mandibulaire et génioplastie de réduction de hauteur, afin d’harmoniser le profil du patient et de corriger l’effet de mâchoire du bas trop en avant par rapport à celle du haut.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe III traitée par une ostéotomie bi-maxillaire avec génioplastie

Cette patiente présentait un schéma squelettique de Classe III traité par une ostéotomie bi-maxillaire avec génioplastie. L’intervention pratiquée a été un avancement maxillaire, un léger recul mandibulaire avec génioplastie de réduction de hauteur et d’avancée, afin d’harmoniser le profil de la patiente et de corriger l’effet de mâchoire du bas trop en avant par rapport à celle du haut.
Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe III avec hypodéveloppement du maxillaire traitée par ostéotomie bi-maxillaire

Ce patient présentait un schéma squelettique de classe III avec un hypodéveloppement du maxillaire. L’intervention pratiquée a été une ostéotomie bi-maxillaire, afin d’harmoniser le profil du patient et de corriger l’effet de mâchoire du bas trop en avant par rapport à celle du haut.
Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe III avec un hypodéveloppement du maxillaire traitée par ostéotomie bi-maxillaire avec génioplastie

Cette patiente présentait un schéma squelettique de classe III avec un hypodéveloppement du maxillaire. L’intervention pratiquée a été une ostéotomie bi-maxillaire avec génioplastie, afin d’harmoniser le profil de la patiente et de corriger l’effet de mâchoire du bas trop en avant par rapport à celle du haut.
Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe III avec ostéotomie de LEFORT 1 d’avancée

Ce patient présentait une mâchoire du bas trop en avant, il fallait avancer le haut afin d’harmoniser le profil et d’obtenir une bonne occlusion. Il a été pratiqué une ostéotomie de type LEFORT 1 d’avancée, afin d’avancer le maxillaire.⠀

Le retentissement esthétique global a été très positif, notamment sur le nez comme on peut le constater sur les images.
Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe III traitée par avancement maxillaire avec rotation anti-horaire de la mandibule

Voici le cas d’une patiente présentant un schéma squelettique de Classe III avec un hypodéveloppement du maxillaire. L’intervention pratiquée a été un avancement maxillaire avec rotation anti-horaire de la mandibule, afin d’harmoniser le profil de la patiente et de corriger l’effet de mâchoire du bas trop en avant par rapport à celle du haut.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe I squelettique et une Classe III dentaire

Voici le cas d’une patiente en Classe I squelettique mais en Classe III dentaire, du fait de la vestibulo-version des incisives mandibulaires (incisives rentrées vers l’intérieur) avec excès vertical antérieur. Cette patiente a été traitée par une rotation anti-horaire de la mandibule et une génioplastie, qui ont permis de corriger l’aspect inesthétique de départ. L’impact est aussi bien esthétique que fonctionnel, avec une amélioration de la qualité du sommeil.

Remarque sur le diagnostic et le plan de traitement : il ne fallait pas avancer le maxillaire (le haut) en raison des retentissements esthétiques néfastes potentiels mais bien faire un geste sur la mandibule (le bas). Dans tous les cas, mais encore plus ici, l’expérience du chirurgien orthognatique est cruciale afin de bien déterminer le plan de traitement adapté.

Remarque sur le traitement orthodontique associé : une fois l’intervention chirurgicale terminée, l’orthodontiste a repris son traitement et “égressé” les dents mandibulaires (du bas) pour fermer la béance postérieure générée par le mouvement chirurgical.

Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir

Une Classe III squelettique associée à une béance antérieure

Voici un patient traité pour une Classe III squelettique associée à une béance antérieure. Il a été traité par un avancement maxillaire avec impaction antérieure ainsi qu’une disjonction maxillaire maintenue par une plaque palatine transvissée pendant 6 mois (élargissement du palais). L’impact est aussi bien esthétique que fonctionnel, avec une amélioration de la qualité du sommeil.
Utilisez les flèches de navigation pour parcourir les photos / Cliquez sur une photo pour l’agrandir
Nous contacter
Vous souhaitez prendre rendez-vous ? C’est par ici.

Le Docteur Thierry LONCLE consulte à Paris et à Neuilly. Vous trouverez ci-dessous le contact du secrétariat afin de vous renseigner plus en détail.

Clinique HARTMANN

26, Boulevard Victor Hugo
92200 Neuilly-sur-Seine
Tél. : 01 46 39 89 29

Institut Arthur VERNES

36, Rue d’Assas
75006 Paris
Tél. : 01 44 39 53 11